B. 5 axes de développement

1. Développer les mobilités :

2. Ecoconception de biens et de services :

Au travers d’une vision de l’économie comme la façon d’organiser les échanges, nous approchons l’écoconception de biens et de services dans une dimension élargie.

 

continuum à tisser.jpg

3. Ecole sociale du numérique

Dialogue entre transition numérique et transition écologique

Et si nous reparlions du numérique comme outil et non finalité?

Au regard des enjeux du développement durable, et de la transition numérique, plusieurs niveau de cette axe de développement :

  • éducation populaire
  • développement de projets
  • R&D technologique

Ces trois niveaux d’appropriation sont rendus possibles grâce à :

Sainte Marthe, Fabriques numériques de territoire

Numérique et Transition Ecologique Territoriale en Pays de Grasse : Sainte Marthe, le tiers-lieu ressource du dialogue entre deux transitions.

Ce Tiers Lieu s’inscrit dans le cadre de la labellisation du Pays de Grasse comme Territoire French Impact, autour d’une vision d’un territoire 100% inclusif et avec l’ambition de préparer et adapter le territoire aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la transition écologique et solidaire.
En 2018, le collectif porteur de cette dynamique territoriale a identifié comme structurant pour le développement de son écosystème territorial d’innovation sociale, le déploiement d’ « un réseau de tiers-lieux déployés à partir du tiers-lieu ressource de Sainte Marthe : ce Tiers-Lieu largement ou-vert à tous les publics et acteurs, constitue un espace capacitant favorable aux innovations technolo-giques et sociales. FabLab & InfoLab ; espaces de médiation et d’innovation numérique, de CoWorking et de télétravail ; salles de formation et équipement de formation à distance ; centre de recherche socio-territoriale ; ateliers participatifs (couture, vélo, bois, compostage, …) ; activités d’économie circulaire, alimentation durable, agroécologie, biodiversités… permettent le croisement des personnes, des structures et des projets. Il initie des coopérations, renforce les acteurs en présence et le territoire fragile du Pays de Grasse ».

C’est la SCIC TETRIS (Transition Écologique Territoriale par la Recherche et l’Innovation Sociale) qui porte, développe et anime depuis quatre ans ce Tiers-Lieu de la Transition Ecologique et Solidaire (TES). La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse accompagne la SCIC TETRIS, dont elle est sociétaire, dans le cadre de la politique locale de soutien à l’Economie Sociale et Solidaire et d’Innovation Sociale. Cette collaboration est un facteur fort de la mise en synergie des politiques publiques (CTE, ACV, French Impact, French Tech…).
Le Tiers-Lieu Ste Marthe est installé en zone urbaine, au sud du Quartier Prioritaire de la Ville Grand-Centre de Grasse. Sur une parcelle de 9500 m², les acteurs disposent de plusieurs corps de bâtiments (3500 m² dont 2000 m² utiles) qui permettent la diversité des activités ; d’un terrain agricole de 3000 m² approché comme un espace-test de permaculture ; et de plusieurs cours pour diverses destina-tions, dont des expositions éphémères ou des expérimentations de cultures hors-sol.
Le site est approché comme un « commun foncier », là aussi avec une finalité pédagogique innovante animée par un centre de recherche et de transfert en sciences sociales.
Au travers du « dialogue entre deux transitions » (écologique et numérique), la Coopérative propose un fablab, un infolab, espace de CoWorking, et promeut le télétravail, les nouvelles formes d’emploi et d’entrepreneuriat de territoire dans une dynamique qui privilégie l’action collective, l’intégration du plus grand nombre et le développement local durable.
L’offre de médiation et d’accompagnement s’articule autour d’ateliers d’éducation populaire et rencontres thématiques, de services divers (diagnostics, accompagnements, formations, veilles, salles de réunion/formation, outils de e-learning et visioconférence, animations orientées usagers, prototy-pages…), en direct et/ou en co-construction avec différents acteurs et réseaux.
Tetris contribue au développement économique en animant un incubateur/générateur de projets, soutenu par un Centre de R&D socio-territoriale, dans une démarche d’innovation sociale.
Elle a reçu l’agrément en 2019 de Jeune Entreprise Innovante et Jeune Entreprise Innovante. Les sociétaires et partenaires de la SCIC soutiennent les initiatives portées par les acteurs du Libre et d’un Internet ouvert.

[…]

Source : Dossier de labellisation Fabrique Numérique de Territoire – SCIC TETRIS 2020

 

4. Economie circulaire de territoires

Pour aller plus près (venir découvrir sur place)

Qu’est ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire vise à changer de paradigme par rapport à l’économie dite linéaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, et en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie des produits.

Succédant à la révolution industrielle, le XXe siècle a vu se développer une société de consommation qui a augmenté de façon très importante son prélèvement sur les ressources naturelles en le multipliant par un facteur 10. Les travaux du programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et d’autres organisations montrent que par la conjonction du développement démographique, de la croissance de la consommation dans les pays développés et de l’aspiration des pays émergents à un modèle de consommation similaire, le niveau de consommation des ressources naturelles sera inacceptable avant la moitié de ce siècle.
L’économie circulaire cible la gestion sobre et efficace des ressources. L’avenir va donc conduire à une mutation profonde des organisations (tant locales que modiales) et des modes de vie.
L’année 2017 a été riche avec le lancement par le Ministre de la Transition écologique et solidaire d’une feuille de route pour mettre en place les outils opérationnels pour passer d’un modèle économique linéaire à un modèle fondé sur le cycle de vie du produit appréhendé comme une ressource.

Source : ADEME

economiecirculaire1

Pour aller plus loin :

5. Développer les solidarités

Conscients que le développement durable doit s’inscrire dans des partenariats ancrés sur le territoire mais aussi en coopération avec les dynamiques internationales, les solidarités locales, nationales, et internationales sont une partie intégrante de notre activité.

Découvrir :

L’association Fleur de Batié : Solidarité avec le Burkinafaso facilitant les projets citoyens de la ville de Batié (organisation de brocantes, vides greniers, repas dont les fonds soulevés servent à financer des projets comme un foyer pour jeunes orphelines, écoles etc…)

Association Cidi solidarité : CIDISol est une association humanitaire qui intervient au Burkina Faso dans des domaines tels que le Savoirs, Agriculture, Culture, Infrastructures, Santé.

Association Toujours Femmes en Pays de Grasse : Écoute et Accompagnement Cancer du sein et Cancer féminin

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :